+33 6 19 69 05 31

Maintenant que nous savons que notre intestin est l’auxiliaire de notre cerveau, autant en faire un allié et en prendre soin de son microbiote ! Polyvalent et précieux, il se compose de 40 000 milliards de bactéries de plus de mille espèces différentes qu’il faut ” bien nourrir ” et ” muscler “.

1 |  Les aliments fermentés, les Favoris !

De vrais probiotiques se trouvent naturellement dans ces fameux aliments fermentés qui vont booster notre flore intestinale. Le choux fermenté (Choucroute) qui est, de plus, riche en vitamine C, est un exemple d’aliment fermenté bienfaisant comme les cornichons, citrons, concombres, oignons, navets, betteraves, carottes, radis… ces petits légumes fermentés sont aussi idéal pour faire le plein de vitamines. Le pain au levain, les produits laitiers fermentés, le miso sont aussi au top des aliments boostants, vitaminés, anti-oxydants !

Cette alimentation est aussi a privilégié en cas de stress pour combattre les attaques d’acide qui en découlent dans l’estomac.

Astuce : les aliments fermentés sont vivement recommandés lors de la prise d’antibiotiques qui ont tendance à décimer notre flore intestinale.

 

2 | +++ … de FIBRES !

Nos petites bactéries intestinales sont gourmandes de fibres (prébiotiques). Donc, mangeons allègrement tous les aliments complets, les légumes et fruits tels que : choux, lentilles, céleri, amandes, chocolat non sucré, pois cassés, fraises …

Astuce : penser à accompagner vos plats avec des aliments pauvres en graisse comme le poisson, les viandes blanches.

 

3 | Un petit creux entre les repas ?

Eviter les grignotages entre les repas est une priorité pour une bonne santé générale. En supprimant les biscuits et autres chips consommés entre les repas, le nerf vague retrouve sa fonction en lien avec le sentiment de satiété et permet à tout le système digestif de se reposer. En cas de baisse d’énergie et de petite faim en matinée ou dans l’après-midi, privilégier un fruit cru, des fruits secs, amandes.

Astuce : pour s’aider à ne pas céder à la tentation de grignoter une barre de chocolat ou une pâtisserie et attendre patiemment l’heure du repas, posez-vous cette question : est-ce que manger cette pâtisserie sert à mon objectif ? Celui de, par exemple, garder la ligne, préserver sa flore intestinale, sa santé, etc

 

4 | Et le sport ?

Faire régulièrement de l’exercice physique, nous le savons est une bonne chose pour notre organisme et santé en général. Mais savez-vous que faire du sport muscle aussi votre microbiote !

L’activité physique modifie notre biochimie et vient booster les milliards de micro-organismes et fait proliférer, plus particulièrement, ceux connus pour nourrir et participer au bon fonctionnement de notre système digestif. Donc, sport et microbiote = une corrélation positive. Ceci certainement parce que l’activité physique favorise la diminution du stress en libérant de bonnes hormones et augmente la tonicité du système parasympatique.

Astuce : 30 minutes de marche rapide régulière ( le top, journalière ) suffisent à ” muscler ” votre microbiote !

 

5 | La prévention et le bilan énergétique, une approche globale au service de votre santé

Faire un bilan énergétique en biorésonance, 1 à 2 fois l’an à titre préventif est un bon moyen de savoir où nous en sommes et permet de déterminer s’il y’a des carences en minéraux, des toxines, un terrain allergique ou intolérance à certains produits, aliments, etc. Chaque système est analysé, du cardiovasculaire au pulmonaire en passant par le système sanguin, digestif, …  en autre.

Quand les notions de la physique quantique s’appliquent au vivant et à la santé, cela donne une solution simple et globale pour prendre soin de sa santé. Je vous propose un bilan complet en biorésonance avec une étude NaturoSanté.

Astuce : Un nettoyage et rééquilibrage en metathérapie ( harmonisation des organes, tissus, cellules à leur fréquence d’origine ) peut compléter le tout et devenir ainsi une solution complète réparatrice.